mardi 17 juin 2008

Oh! Le joli poisson tout ROSE!!!

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

Laissez moi vous présenter "Monsieur le Pagre":
Un joli poisson de méditerrannée de couleur rose, de forme très proche de celle de la Daurade...
(et mon nouveau plan de travail en inox au passage!!! tout juste inauguré!!!)

C'est un poisson blanc de pleine eau, excellent, et je l'aime tout simplement rôti au four, sans avoir été écaillé (pour le garder tout joli comme il est) et le ventre farci d'herbes arômatiques...
Maintenant que vous le connaissez, laissez-moi vous introduire les accompagnements...



Un petit gâteau de légumes comme un tian et une délicieuse huile vierge...

Rien de très compliqué en somme, mais tout ceci s'accorde à merveille avec le petit (400-450g piece...) poisson rose...


De koi kon na besoin dabor?!


Du cerfeuil, de la ciboulette, de l'estragon, de l'aneth, et de la coriandre fraîche...
(Oui... LA coriandre fraîCHE au féminin pour le bouquet de feuilles, LE coriandre au masculin pour la poignée de graines... ndlr)

Dans un bol, vous réunirez de la ciboulette, quelques feuilles d'estragon et de coriandre ciselées, de l'aneth hâché, et des feuilles de cerfeuil entières, selon des proportions qui seront propres à votre goût...

Vous y ajouterez la chair (uniquement la chair) d'une tomate coupée en très petits dés, et quelques olives noires (dénoyautées) traitées de la même manière...

Mélangez avec de l'huile d'olive, quelques grains de sel de guérande et un tour de poivre du moulin...
Au dernier moment, vous servirez cette huile vierge bien fraîche additionnée d'un trait de jus de citron vert, avec votre poisson...

Lequel vous aurez farci avec les queues des herbes que vous avez utilisées avant de le cuire...





Ansuit' y vou fo:





Aubergine et courgette tranchées très fines et colorées gentiment à la poêle que vous monterez comme suit (dans un cercle de 8 cm de diamètre et directement sur le plat de cuisson...):

Une rosace de tranches d'aubergine, une de rouelles d'oignon doux, une de fines tranches de tomate fraîche, une de courgette, et vous répèterez l'enchaînement encore une fois en n'oubliant pas d'assaisonner légèrement chaque couche et en finissant par parsemer de parmesan râpé les dernières courgettes (joli jeu de sons et de mots... ndlr).


Vous obtiendrez ceci:





Et vous le cuirez 1h à 160°C.

Il ne vous restera qu'à cuire vôtre poisson 30 à 35 minutes à 160°C et à déguster le tout...


Souriez pour la photo!!!


Bon Appétit!!!

2 commentaires:

Tiuscha a dit…

Je n'en ai jamais cuisiné et je ne suis même pas sûre d'en avoir jamais mangé... C'est un poisson d'Atlantique ?

Patrick V. a dit…

Un poisson de méditerrannée, très commun sur les côtes du sud est de la France (de Port Saint Louis du Rhônes jusqu'à l'Italie) qui aime les fonds diversifiés avec madrépores, herbiers de posidonies, remontées rocheuses, et qui évolue dans des profondeurs allant de 8-10m à plus de 40m pour les plus grosses pièces (qui peuvent atteindre les 5kg...)
C'est un poisson qui a les mêmes habitudes de vie que les daurades, en général, mais consomme plus de petits crustacés que cette dernière (ce qui lui donne sa couleur caractéristique, entre autres...)
Sa chair est ferme, gouteuse, et souple... Il supporte mal d'être trop cuit car un peu fragile...